Kaitawa est un JDR en ligne ou vous incarnez un personnage doté de pouvoirs magiques uniques completements loufoques.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Roberta McFarland (Bisou bisou gentil bisounours)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Roberta McFarland
´´•.¸ NIVEAU 1¸.•´´
avatar

Féminin Nombre de messages : 2
Age : 28
Age du Perso : 17 ans
Pouvoir : La chansonnette débile qui vous trotte dans la tête ? C'est DE SA FAUTE !!
Particularité : Piercings en tout genre. Essaye sans doute de battre le record mondial.
Date d'inscription : 08/08/2009

MessageSujet: Roberta McFarland (Bisou bisou gentil bisounours)   Lun 10 Aoû - 22:26

Nom : McFarland
Prénom : Roberta Debby Sun
Sexe : Féminin
Age : 17 ans

Description physique :

1 mètre 60, grande gueule colorée, tapant du pied comme personne, et en rythme s'il vous plait. Elle a renoncé à ses cheveux bruns à l'âge de 15 ans, fuguant du "mânoir fâmilial" comme dirait son père direction un coiffeur punk dans le centre ville. Résultat ? Une coupe "A LA GARÇONNE SEIGNEUR DIEU GEOFFROY ELLE EST LESBIENNE", les cheveux décolorés parsemés de quelques petites mèches rose et bleue notamment au niveau de la frange "Mais qu'est ce dont que cette HORREUR". L'horreur en question, plutôt pas mal fière du petit coup d'éclat engendré à l'heure du thé, n'oublions pas les bonnes manières ah ces nouveaux riches, fusilla sa mère du regard, tempêta au près de son père qui appelait déjà le jardinier, spécialiste en cisaille, pour retourner dans la plus haute tour de son donjon, alias sa chambre au premier étage, pour y rester un an de plus.

Confondant révolution sexuelle et crise d'adolescence, elle brûla les corsets, manquant de foutre le feu à l'arbre bi centenaire (ce qui fit pleurer sa mère), déchira ses robes haute couture et décida d'emprunter au majordome (pauvre être naïf complice involontaire de toutes ces conneries) quelques vêtement de ci de là qu'elle taillada avec soin. Résultat ? Chemises sans manches, pantalon de mecs, chaussure lustrée, cravate cloutée. Un psy allemand (le meilleur selon MADmag), retourna dans ses contrées en chialant toutes les larmes de son corps, vaincu par un morceau sans nichons et sans hanches 50 kilos tout mouillé. Une touche finale sur ses ongles peint en noir, écoutant jusqu'à 3h du matin l'album hardrock d'Alvin et les Chipmunks, elle vous lance un sourire canaille comme pour cosplayer Bill de True Blood avant de se ramasser par terre, trébuchant dans le velour brodé d'or. Oui, grande gueule mais très maladroite dans son genre...


Histoire :

J'ose croire de toute façon que si les hommes en noir ne s'en étaient pas chargés, au bout du compte ses parents l'auraient placé eux-même dans un endroit reculé pour ne plus avoir à subir les "outrages colorés de leur impétueuse petite fille". Traduisez par cela des hauts et des cris de 8h à 20h le soir et la prise de drogues douces pour la mère qui en devenait maniaco dépressive à force de grands bouleversements chroniques "Mon Dieu Geoffroy mais elle vient de dire que je l'emmerde !".

Unique héritière d'un empire fondé sur le whisky (le seul alcool d'ailleurs qu'elle n'ait pas encore testé en douce, sans doute la preuve ultime de sa fade rébellion), Roberta Debby Sun McFarland, charmante enfant souriante et cultivée, fierté de ses parents et sans doute excellente épouse une fois que son professeur particulier en aurait finit avec son éducation, commença doucement à virer de bord, délaissant le prince Charles pour des posters de Kiss (fournit en douce par quelques serviteurs zélés), avant de se trémousser fièrement sur Schnappy, le valeureux crocodile. 13 ans, entre les flûtes en cristal et les rires coquets de Mildred, sa charmante génitrice, Roberta décida après mûres réflexion de se prononcer quant à son futur choix de carrière:

- J'veux être garagiste !


S'en suivit alors les refus polis de ses parents qui décidèrent à la fin de l'envoyer méditer dans sa chambre. Qu'à cela ne tienne, une autre grande guerre commençait ! Fréquentations douteuses, humiliations publiques lors de quelques réceptions guindées où Roberta se surprit elle-même en pissant dans les bégonias après s'être goinfrée de limonade sous les yeux admiratifs de ses cousins qui n'auraient jamais cru qu'une fille pouvait uriner debout, et des notes catastrophiques qui déprimèrent trois professeurs particuliers avant d'achever le dernier qui fit une crise d'hystérie l'amenant tout droit dans un établissement psychiatrique haut standing. Un coiffeur et quelques mâchonnements de chewing gum à l'heure du thé, ses parents décidèrent tout simplement qu'ils n'en pouvaient plus.

Retenter le coup avec un autre enfant leur traversa l'esprit mais un simple regard entendu sur le sourire victorieux de Roberta leur rappela qu'il ne valait surtout pas fournir d'armes à leur progéniture. Il ne manquerait plus qu'elle éduque le second ! C'est alors qu'ils eurent une idée. Sans doute pas la plus fameuse mais il valait mieux tout tenter avant de lui laisser les clés de sa propre destinée. C'est ainsi qu'Anaël débarqua au sein de la famille McFarland, simple majordome "Nous ne pouvons nous permettre d'avoir un manoir sans majordome Geoffroy !", major de sa promo, et deux ans son ainé, soit une pierre deux coups. Voyant arriver ce faux cul endimanché d'un sale oeil, la jeune fille en vint à le tourmenter "Gentiment bordel, c'est pas comme si je l'avais obligé à chier dans son costard !", puis s'habitua à sa présence.

Anaël étant par miracle sous ses ordres et d'une timidité presque maladive qui l'obligeait à s'écraser devant la jeune fille impulsive, la punk amateur n'hésita pas un seul instant à en profiter honteusement. Le vol de fringues fut une chose, mais son plus grand plaisir était de mettre le jeune garçon ma foi pas très déplaisant dans l'embarras le plus total. Mais étrangement, ce genre de petites blagues innocentes (Dans le sens où Roberta aurait pu faire pire, bien pire) se retournèrent contre elle sans qu'elle ne comprenne jamais comment. Se retrouvant ainsi en petite tenue plus d'une foi sans paraitre plus que cela mal à l'aise, elle se surprit à le considérer d'un autre oeil. Car à coup sûr ce charmant jeune homme bien comme il faut ne pouvait cacher qu'un horrible secret.

Roberta était désormais sûre: Anaël était en vérité... un pervers !!!

Ce qui expliquait sans doute le fait que les hommes en noir les aient enlevé alors qu'ils se promenaient en ville lors d'une énième fugue de la jeune fille qui voulait cette fois ci tester des mèches vertes. Roberta eut beau leur répéter que c'était Anaël le seul coupable dans l'histoire "Puisque je vous dis que je ne lui ai piqué ses fringues que pour éviter ces robes à la con !", elle ne fut pas libérée et attendit simplement son sort en maudissant ce foutu majordome pervers. Elle débarqua ainsi en compagnie de son serviteur zélée, ignorant tout de ses propres capacités et n'y comprenant décidément plus rien. Heureusement pour elle, la punk avait pu conserver son mp3. Car vraiment, comment aurait-elle fait dans un endroit aussi mochissime sans Pigloo, Pinocchio, et le Magicien d'Oz...

Pouvoir :

A un moment, vous entendez un truc à la radio, ou à la télé, un jingle de pub (Joueeeeeeeeeeeeeeeeet Club !) ou bien simplement une chansonnette débile pour les gosses. Et là, ça tourne, et ça retourne dans la tête. Vous commencez à la fredonner, puis cela devient votre tube favoris lorsque vous prenez votre douche. Cela commence à vous énerver, surtout qu'un rien vous la remet en tête. Et puis pouf, un jour, elle disparait, exorcisée par dieu sait quoi, attendant simplement dans l'ombre d'être remplacé.

Regardez autour de vous si cette mélodie là, vous l'avez tout simplement pas entendu dans la bouche d'une punk qui fredonne dans la rue comme si elle était seule au monde. Et si c'est le cas, alors pas pitié BÂILLONNEZ LA car

Vert
C'est vert
Tout vert
Tout l'univers est vert...

Objets :
- Son Mp3 (La playlist pourrait vous faire sursauter, attention aux oreilles)
- Deux flacons de vernis à ongle (Un noir, et l'autre rouge pailleté)
- Son porte monnaie Petit ours Brun (Avec quelques billets)
- Deux chewing gum malabar (Un au citron/fraise et l'autre au simple goût malabar)
- Ses clés (Avec un porte clé Jack de l'étrange noël de Monsieur Jack. Elle est persuadée que c'est un porte bonheur)



Commment avez vous connu ce forum?

Par Anaël, bien évidemment XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Roberta McFarland (Bisou bisou gentil bisounours)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» BISOU X GRIFFON/CANICHE FOURRIERE 62 RISQUE EUTHA
» Bisou de chat || Ashley
» BISOU JEUNE GRIFFON SABLE fourrière 62 (urgent) 18 mois
» comme un bisou voyou dans le cou
» un petit bisou a Dreyfus

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kaitawa :: Le Fonctionnement du Jeu :: Présentations-
Sauter vers: